Magrey & Sons LUXURY REAL ESTATE
+33 (0) 4 92 98 98 22

     

Présentation de Magrey & Sons, agence immobilière à Cannes

 - Vous faites tous les deux partie des quadras dynamiques de la cité des Festivals, vous êtes agents immobiliers depuis combien de temps ?

Depuis toujours ! Notre père a dirigé pendant près de quarante ans l'agence « référence » de l'immobilier haut de gamme, ici à Cannes.

- On peut donc dire que, chez vous, l'immobilier est une affaire de famille ?

En quelque sorte oui. Je dirais plutôt que c'est devenu comme une culture. Nous avons baigné depuis notre plus jeune âge dans cet univers. Ainsi, nous avons intégré tous les rudiments du métier de la façon la plus naturelle qui soit.

- Décidés à créer votre propre structure, votre père était-il pour quelque chose, dans votre décision ?

Non, ce choix s'est imposé de lui-même. Comme je vous le disais, tout s'est fait naturellement. Bien sûr nous aurions pu faire autre chose que de l'immobilier de standing sur la Côte d'Azur, mais il aurait été idiot de passer à côté d'une telle opportunité. Alors à la fin de nos études et après nos premières expériences professionnelles correspondantes, nous nous sommes lancés et avons créé l'agence de prestige Magrey & Sons à Cannes.

- Quel changement notoire constatez-vous depuis vos débuts jusqu'à ce jour ?

Le changement notoire réside dans le fait que le client d'aujourd'hui a profondément évolué. La clientèle que nous ciblons est exigeante et cela n'a rien de péjoratif, bien au contraire. Elle a une connaissance parfaite de l'évolution du marché et des produits, c'est une clientèle qui s'est considérablement professionnalisée et rajeunie.

- Comment vous êtes-vous adaptés à cette « nouvelle » clientèle ?

Tout simplement en les écoutant et en prenant en considération leurs attentes. Au fait que ces clients voyagent beaucoup, qu'ils raccourcissent leurs séjours sur la Côte d'Azur, qu'ils investissent vers ces nouvelles destinations et par conséquent qu'il faut optimiser et personnaliser leurs biens. C'est pourquoi nous avons porté un soin particulier sur notre département « location de prestige » et créé deux nouveaux pôles : la gestion de biens et la prestation de services. Ainsi, notre rôle va au-delà de la transaction classique de la simple location, du « property management » ou du service à la carte. Selon nous, ce métier exige d'avoir des compétences pluridisciplinaires. Je m'explique : nous sommes capables de conseiller nos clients dans des domaines aussi variés que le financement bancaire, la fiscalité, le droit, le notariat, l'urbanisme ou encore l'architecture.

- La vente est-elle toujours votre métier de base ?

Oui bien sûr; la vente constitue 70% de notre chiffre d'affaires mais avec l'élargissement de nos offres de services nous espérons, à moyen terme, réaliser 50% de notre chiffre d'affaires avec ces services complémentaires à la vente d'appartements ou de villas sur la Côte d'Azur. L'idée est de créer de la richesse indépendamment des fluctuations du marché immobilier et donc de la vente. Ceci étant dit, de la théorie à la pratique, c'est sur le terrain que nous nous différencions de nos concurrents avec une nouvelle méthode de travail...

- Nouvelle en quoi ?

D'une part, dans la relation que nous instaurons avec nos clients. La conception que nous avons de l'immobilier de prestige nous conduit à une implication totale. Ce qui suppose un travail considérable. Il est évident que, de nos jours, l'argent facile n'existe plus. D'autre part, notre objectif n'est pas, uniquement, de réaliser une transaction, une location, un achat ou une vente.

Nous proposons une prestation globale d'immobilier de luxe de Cannes à Mougins, du Cap d'Antibes au Cap Ferrat : le but étant d'accompagner le client avant, pendant et après une transaction. Nécessairement, cela nous a conduit à mettre en place toute une gamme de prestations de service évolutives en fonction des besoins de chacun..

- Comment avez-vous gérer la crise et où en êtes-vous aujourd'hui ?

Simplement en étant attentifs et confiants. Autosatisfaction mise à part nous avons tenté de nouer de nouveaux partenariats, à l'étranger, notamment Moscou et Londres. Mais aussi nous avons essayé de renforcer notre présence locale grâce à la recherche et à la concrétisation de nouveaux mandats exclusifs, sur des biens d'exception essentiellement (propriétés à Eze et à Saint Jean, rénovation de châteaux du début de siècle dernier, promotion dans l'arrière-pays, commercialisation d'appartements neufs et uniques à Cannes). Nous nous sentons donc prêts et hyper motivés à l'approche de ce nouveau cycle.

- Vous avez, également, réalisé de gros investissements en matière de communication ?

C'est exact, notre environnement est en perpétuel mouvement et la communication joue un rôle particulièrement important dans notre métier. Vendre un appartement à Cannes ou une villa à Mougins ne suffit pas. Les clients doivent savoir comment nous le faisons et ce que nous faisons en terme de compétence. C'est pourquoi, nos outils de communication sont en perpétuelle évolution. Par exemple, avec l'arrivée massive de clients russes nous avons créé une version de notre site en russe et adapté notre politique de référencement.

Par ailleurs, nous avons des représentants et prescripteurs banquiers, assureurs, avocats d'affaires, notaires, « family office » et autres à travers le monde. Par exemple, lorsque nous prenons une villa à vendre en exclusivité en portefeuille, nous expédions un dossier complet à chacun d'entre eux afin de diffuser cette offre auprès de leurs clients. C'est une méthode très efficace, qui permet de donner plus de chance aux propriétés, appartements ou villas sur le toit que nous proposons à la vente ou à la location.

- Pourquoi cette globalisation ?

Nous sommes très attentifs à l'évolution du marché, et plus particulièrement à l'évolution de la demande. Or ces dernières années, la demande en matière d'immobilier de luxe sur la Côte d'Azur s'est considérablement diversifiée. D'où cette globalisation de nos prestations et de nos offres. Notre force réside, dans le fait, d'une part, que nous avons su parfaitement identifier les attentes de nos clients et d'autre part, que nous sommes extrêmement réactifs grâce à notre unique structure.


Le meilleur exemple de cette globalisation est l'accompagnement systématique de nos clients là où ils souhaitent investir. C'est la raison pour laquelle nous avons effectué pour leur compte plusieurs acquisitions sur Paris et Courchevel. Il est évident que le point de départ de notre relation de confiance s'établit lors de l'achat ou la vente d'une villa sur la Côte d'Azur, et c'est donc à notre méthode de travail en « property management » qui leur est proposée et à notre service de conciergerie privée, que nous devons ces liens très étroits avec nos clients Par conséquent cette relation de confiance construite avec le temps va bien au-delà du conseil et débouche sur ce suivi et ces complémentarités hors marché local.

- De l'avis général, vous êtes devenus, dans cette profession, une référence incontournable de l'immobilier haut de gamme, à quoi attribuez-vous ce succès ?

Nous en sommes très flattés. Nous devons cela, en premier lieu, à la fidélité de nos clients qui ont su trouver chez " MAGREY & SONS " ce qu'ils recherchaient. C'est aussi le fruit de nombreuses années de travail méthodique, dans un but unique, la satisfaction absolue de notre clientèle grâce à notre disponibilité et notre réactivité.

- Il n'y a aucun doute sur le fait que vous aimez votre métier et que vous le défendez haut et fort...

Absolument. On y rencontre des gens formidables et souvent exceptionnels, des propriétés fabuleuses, le tout dans un environnement unique au monde. Les échanges que nous pouvons développer avec des clients qui souhaitent faire l'achat d'une villa de luxe à Cap Martin ou à Théoule sont très enrichissants humainement.

Ce que nous leur offrons, c'est parvenir au bien-être qu'ils recherchent en leur proposant des prestations de très haute qualité, le tout de manière extrêmement spontanée et confidentielle.

- Quelle est l’histoire de votre agence ? Quel âge a-t-elle ?

Notre père est resté associé de Claude Muller Immobilier, une agence référence, pendant plus de 30 ans sur le boulevard de la Croisette. On peut donc dire que l’ouverture de Magrey & Sons qui remonte à 1995 émane d’une belle histoire de famille. C’est en effet en plein marasme immobilier suite à la crise de la guerre du Golfe de 1991 que notre père, parti en retraite, nous a « poussé » à monter notre structure. La gestation a été longue mais on s’est finalement décidé ! On avait respectivement 24 et 28 ans.

- Comment avez-vous vécu l’évolution du métier d’agent immobilier depuis ces 33 dernières années ?

Bien qu’ayant fait des études relativement spécialisées, l’évolution de la clientèle et du métier nous pousse à approfondir nos connaissances dans des domaines aussi variés que le notariat, la fiscalité, l’architecture et le bâtiment, l’informatique et de manière plus accessoire les langues étrangères.


 
- Qu’est-ce qui a changé le plus dans le monde de l’immobilier (le marché, les profils, les prix) ?

Tout a changé dans des temps record ! La clientèle a rajeuni et s’est professionnalisée, la notion de micromarché, à l’intérieur du marché immobilier de très haut de gamme, s’est renforcée, nous obligeant à renforcer notre présence et les prix ont considérablement augmenté.


 
- Votre relation avec la clientèle est-elle différente ?

On peut effectivement voir une différence notable qui tient compte du rajeunissement de notre clientèle. On passe rapidement d’une relation uniquement professionnelle à une relation alliant le côté professionnel au côté amical.

- Comment votre rapport aux supports écrits tel Demeures & Châteaux a-t-il évolué (techniquement, humainement…) ?

Nous avons toujours respecté les supports écrits et fait preuve de fidélité malgré les crises et les bouleversements liés à Internet. Ils nous ont permis de nous faire connaître et ont tenté de nous apporter des solutions à chaque fois que le besoin s’en est fait sentir. Nous avons également suivi l’évolution de la technique et nous sommes équipés des meilleurs matériels et logiciels afin que le « rendu » soit équivalent à la qualité des biens que nous diffusons.

- Votre communication est-elle différente de celle d’hier ?  Comment avez-vous appréhendé les nouveaux outils de communication de ces dernières décennies ?

Notre communication est forcément différente. Le support papier reste, comme la presse quotidienne un réel confort au même titre qu’une « bonne vieille habitude »… mais aujourd’hui les cibles ont changé. Autant, ces supports étaient publiés pour attirer des acquéreurs, autant aujourd’hui, ils nous servent dans notre politique au niveau des vendeurs et permettent à la concurrence de savoir dans quelle agence trouver tel produit. Ils ont également des moyens qui leur permettent d’avoir des sites de tout premier plan… ce qui ne nous empêche pas d’investir de plus en plus dans nos sites et nos référencements.

- Quelle a été votre plus belle vente en 30 ans ?

Nous ne renions absolument pas l’héritage familial qui nous a permis de gagner du temps et surtout de connaître notre métier avant même de l’exercer, mais il n’est pas utile de remonter 30 ans en arrière pour se souvenir de la plus belle vente de Magrey & Sons. Il s’agit d’une propriété pied dans l’eau vendue pour 93M€.


- Avez-vous une anecdote marquante en relation avec votre métier, un client, Demeures & Châteaux… ?

Une anecdote amusante qui remonte quasiment à l’ouverture de notre agence. Un client belge était entré dans l’agence en nous confiant sa recherche. Cette personne avait une idée très précise de ce qu’il voulait en termes d’adresse, de vue, de surface et de budget, ce qui rendait sa recherche à la fois simple et compliquée. Nous sommes plusieurs fois partis ensemble visiter des biens et lors du "débriefing" à chaque retour de visite quelque chose manquait pour déclencher l’achat. Nous lui avions donc demandé de consulter les magazines de la presse spécialisée afin de nous éclairer sur ces goûts. Lors de sa visite suivante il est rentré dans l’agence avec Demeures et Châteaux sous le bras et une seule page cornée ! A notre grande surprise, il s’agissait d’un vieux numéro « coché » à la page de Claude Muller Immobilier….avec en publicité à la vente notre propriété familiale ! 

Trier par :